accueil > Les conseils du coach > Le crédit digital, c’est pour quand ?

Le crédit digital, c’est pour quand ?

Le crédit digital, c’est pour quand ?

Lorsque vous vous adressez à une banque ou à un courtier, ils vous diront certainement qu’ils ont intégré la dimension digitale et qu’ils peuvent traiter électroniquement votre dossier.

C’est vrai … en partie.

En réalité, la plupart d’entre eux ne proposent que la réception de vos documents par e-mail. Si vous téléphonez à votre banque ou votre courtier pour lui annoncer que vous souhaitez souscrire à un crédit, il vous proposera de passer en agence avec une liste de documents indispensables au traitement de votre dossier.

Cependant, si pour diverses raisons, vous ne pouvez pas vous déplacer ou si le traitement de votre dossier est urgent, il vous sera proposé d’envoyer vos documents par e-mail.

C’est sans doute à ce moment-là que le traitement digital s’arrêtera.

Une fois que vous aurez envoyé tous vos documents par e-mail, vous entrerez dans une négociation par téléphone et on vous proposera bien souvent de réceptionner des documents papier, de les signer et de les renvoyer à nouveau. Et pour éviter de longs délais il sera alors préférable de… passer en agence.

Néanmoins, certaines banques ont commencé à entrer réellement dans l’ère du traitement digital de la souscription au crédit

La banque Keytrade en Belgique vous propose un processus digital de bout en bout. Par ailleurs, Boursorama banque vous propose un coffre-fort numérique pour intégrer vos documents personnels.

On peut donc imaginer que, dans un avenir proche, la plupart des banques devraient suivre ce mouvement. Ce traitement privilégie la simplicité au détriment de la négociation qui peut être confiée à un courtier.

Ce dernier n’a quant à lui pas encore totalement fait la transition vers ces nouveaux outils numériques.

Qu'en est il de vos données ?

Dans son processus, le courtier que vous aurez retenu va sans doute vous demander vos documents au format électronique et les envoyer à plusieurs banques pour amorcer sa phase de négociation.

Sans vous en rendre compte, vous permettez ainsi à des tiers dont vous ne connaissez pas forcément l’identité, d’accéder à toutes vos informations personnelles. Ces tiers sont par exemple des banques ou des courtiers partenaires.

Quel traitement sera fait avec vos documents ? Combien de temps seront-ils gardés ? Avec quel niveau de sécurité ? Quelles sont les données qui seront utilisées commercialement ? Votre numéro de téléphone ? Votre mail ? Vos revenus ? L’identité de vos enfants ? Vous ne le saurez jamais.

A l’ère où la confidentialité de l’information est fondamentale, il nous apparait nécessaire de faire évoluer cette approche de la négociation et de la souscription au crédit.

Les coffres-forts sécurisés, la transmission de données par blockchain et la signature électronique sont trois des atouts qui vous permettront bientôt de sécuriser l’ensemble des informations que vous transmettez … pour peu que votre banque ou votre courtier les adopte.

D’ici là, vous pouvez limiter les problèmes de confidentialité, lors de vos envois de documents, en demandant à être informé de leur utilisation, de leur diffusion et de l’exploitation commerciale qui peut en être faite.

A la lecture de cet article, vous comprendrez que mieuxfinancer.com attache une importance majeure à la confidentialité des informations personnelles.

Nous vous détaillerons dans un prochain article quelles sont les solutions techniques que nous mettrons en place pour garantir la sécurité des données sur notre plateforme, actuellement en cours de développement.

En attendant, vous pouvez retrouver les taux pratiqués par les banques sur notre comparateur de crédit à la consommation mieuxfinancer.com

Dans tous les cas, vous pouvez nous faire part de vos réactions sur notre page Facebook ou sur Twitter, ou tout simplement en utilisant notre formulaire de contact.

Auteur : Edouard Baroin

Prenez le contrôle de votre crédit !