accueil > Les conseils du coach > Comment piloter son crédit à la consommation ?

Comment piloter son crédit à la consommation ?

Comment piloter son crédit à la consommation ?

Les taux bas et le retour timide de la confiance peuvent vous inciter à souscrire à un crédit à la consommation. Que ce soit pour le financement d’une nouvelle voiture, de travaux dans votre domicile ou le financement des études de vos enfants.

Conseillé par votre banque ou votre courtier, vous déciderez peut-être de souscrire alors à un emprunt et vous vous engagez à le rembourser. Mais cette demande n’est pas anodine (bien qu’elle le paraisse parfois). Encadré par la loi pour éviter le surendettement, vous ne pourrez théoriquement pas vous endetter de manière risquée, si vous faites preuve d’une totale transparence sur vos revenus et vos charges.

Néanmoins, pour éviter de mauvaises surprises et vous assurer de pouvoir rembourser vos échéances, il faudra apprendre à piloter votre crédit sur toute sa durée de vie. Tel un pilote de ligne préparant son plan de vol et pour vous assurer de partir et d’arriver sans encombre, vous devrez planifier votre trajectoire.

Etape 1 - Le plan de vol

La première étape consiste à préparer votre plan de vol. Pour cela vous devez construire votre budget prévisionnel sur toute la durée de vie de votre prêt.

Identifiez dans un premier temps tous vos revenus (les plus certains) : votre salaire, vos revenus locatifs, … en évitant pour plus de sécurité de prendre en compte vos primes éventuelles. Ceci constitue votre base pour payer l’ensemble de vos charges.

Identifiez dans un second temps l’ensemble de vos charges. Cet exercice est plus complexe car vous devrez identifier les charges récurrentes (loyers, crédits en cours, alimentation, …) et les charges exceptionnelles (vacances, impôts et taxes, cadeaux de noël et anniversaires, frais médicaux, …).  

Pour vous aider à réaliser ce plan de vol, fiez-vous à vos relevés de comptes. Ils tracent tous vos revenus et dépenses et les banques ont pris l’initiative de les catégoriser (salaires, habitation, santé, transport, loisirs, animaux, vie quotidienne, …).

Si vous avez plusieurs comptes bancaires, vous pourrez utiliser les services d’agrégateurs (Bankin, Linxo, Budget-Insight). Ces applications vous permettent de visualiser les revenus et dépenses sur l’ensemble de vos comptes bancaires en une seule vue. Elles catégorisent également vos dépenses.

En utilisant ces services vous aurez ainsi l’assurance de ne rien oublier.

Lorsque vous aurez terminé cet exercice un peu laborieux, vous connaîtrez de manière précise votre solde mensuel (ce qu’il vous reste à dépenser). Ceci constitue votre capacité de remboursement d’un prêt. Veillez donc à ce que le montant de remboursement mensuel de votre prêt ne dépasse pas ce solde.

Une fois que vous vous serez assuré de la viabilité de votre plan de vol, vous pourrez souscrire à votre emprunt en connaissance de cause.

Etape 2 - Le décollage

La souscription est une étape cruciale. Assurez-vous de retrouver tous les éléments que vous aviez anticipés. Pour cela, vérifiez bien sûr le montant qui vous est accordé, mais également que les mensualités qui vous sont réclamées sont cohérentes avec vos prévisions. Dans le cas contraire, contactez immédiatement votre établissement de crédit.

On vous proposera bien souvent de souscrire à une assurance. Celle-ci n’est pas obligatoire mais recommandée. Mesurez bien les avantages et les coûts avant de précipiter votre décision.

Etape 3 - Le vol de croisière

Durant cette phase, il vous faudra vérifier que vos prévisions se réalisent et qu’elles correspondent à la réalité. C’est idéalement un exercice mensuel, et a minima un exercice trimestriel.

Pour ce faire, il faudra que vous ayez connaissance de la date et du montant de la mensualité de votre prêt.

Quelques jours avant l’échéance, prenez le temps de consulter votre compte bancaire ou votre agrégateur, vous aurez alors un aperçu de votre capacité ou non à honorer cette échéance. Vos sites bancaires vous permettent également de consulter les « opérations à venir ». N’hésitez pas à les consulter pour vous assurer un vol serein.

De même, avant de vous lancer dans une dépense exceptionnelle, vérifiez que cette dépense ne va pas mettre en risque votre prochain prélèvement.

Etape 4 - L’orage imprévu

La vie et ses surprises vont peut-être vous amener à changer votre plan de vol. En effet, certaines dépenses pourront être aussi imprévisibles que nécessaires. Vous constaterez alors que vous serez incapable de rembourser la prochaine échéance de votre prêt. Adoptez alors la même attitude qu’un pilote de ligne devant un orage. Contactez la circulation aérienne pour demander un déroutement.

N’adoptez surtout pas l’attitude d’ignorer et foncer dans le nuage. Les pilotes vous le confirmeront ! Vous aurez alors un « incident de paiement », de nombreux frais d’impayés, de relance, … Cette situation va dégrader votre relation avec votre établissement bancaire et vos prochains prêts seront réalisés avec des taux plus élevés car vous serez identifié comme ayant eu un « incident ».

Dans votre cas, ceci consistera à contacter la banque ou l’établissement de crédit pour les informer de votre besoin de déroutement. En effet, ces organismes ne connaissent pas votre situation exceptionnelle et ne peuvent la deviner et de fait vous aider.

Ces organismes vous proposeront alors de reporter une ou plusieurs échéances ou de lisser le prêt sur une plus grande durée avec des mensualités plus faibles si l’orage s’étend. Vous resterez alors un « bon » client qui sait gérer son budget. Vous pourrez même peut-être à cette occasion renégocier votre prêt ou le faire racheter par un autre organisme si vous êtes dans une période de baisse de taux. Vous transformerez alors une difficulté en opportunité.

Si vous avez plusieurs crédits et ne parvenez pas à trouver un arrangement avec votre organisme de crédit, vous pourrez alors contacter l’un des nombreux organismes de rachat de crédit. Sur le site mieuxfinancer.com, vous trouverez bientôt une liste de partenaires fiables dans votre région. Ces organismes vont vous proposer de regrouper tous vos crédits en un seul sur une durée unique. Le montant de vos mensualités va ainsi baisser au profit d’une durée d’emprunt plus longue. Mais cette opération a un coût et le courtier qui vous la proposera devra vous informer du coût supplémentaire engendré par ce regroupement de crédits. A cette occasion, il vous faudra recalculer votre budget prévisionnel pour pouvoir à nouveau piloter votre échéance unique et minimiser le risque d’orage.

Etape 5 - L’atterrissage

Un des conseils essentiels dans la gestion d’un crédit à la consommation est de prévoir un atterrissage. Un pilote qui passerait sa vie en cabine s’épuiserait et rendrait trop risqué son vol. Tout comme lui, prévoyez de rembourser complétement votre emprunt et de vous désendetter à une date précise.

Les crédits doivent vous permettre d’accéder à un projet particulier ou de satisfaire un coup de cœur, mais pas de vivre continuellement à crédit.

Par ailleurs, vous vous serez prouvé que vous êtes capable de souscrire à un crédit, de piloter votre budget sur une longue période et de rembourser un crédit. Ceci ne pourra que vous conforter sur votre capacité à bien gérer vos échéances. Vous serez rassuré et votre banque aussi. Elle sera d’autant plus conciliante pour vous prêter à nouveau.

Bon vol !

Maintenant que vous avez le plan de vol, retrouvez les taux pratiqués par les banques sur notre comparateur de crédit à la consommation mieuxfinancer.com

Dans tous les cas, vous pouvez nous faire part de vos réactions sur notre page Facebook ou sur Twitter, ou tout simplement en utilisant notre formulaire de contact.

Auteur : Edouard Baroin

Prenez le contrôle de votre crédit !